Albanie

GSF est intervenue déjà à trois reprises en Albanie pour des missions de « développement » et de « formation ».
• Formation en échographie
• Formation en chirurgie gynécologique
• Dépistage du cancer du col

Population : 3,162 millions
Espérance de vie : 73 ans pour les hommes, 75 ans pour les femmes
Taux de natalité : 12,7 naissances pour 1.000 habitants
Pourcentage d’accouchements effectués avec personnel qualifié : 99%
Nombre de médecins : 11,1 médecins pour 10 000 habitants
Taux de mortalité maternelle : 27 décès pour 100 000 naissances
Taux de mortalité infantile : 13 décès pour 1.000 naissances normales

Chiffres OMS

Nos missions en Albanie

Juin 2000 : Mission exploratoire sur le dépistage du cancer du col en Albanie 

Partenaire : Fonds propres de GSF

Objectif : Modalités de mises en place d’un programme de dépistage du cancer du col en Albanie

Mission :
La formation à la cytologie sera effectuée par des médecins anatomopathologistes et des techniciens de cytologie à la faculté de Tirana en collaboration avec la chaire d’histologie. Elle concernera les médecins anatomopathologiste et les techniciens de laboratoires albanais, soit environ 30 personnes. Elle se déroulera selon un programme établi par le Dr Bergue et discuté avec les confrères albanais. La formation d’un gynécologue référent pour la prise en charge des frottis anormaux se fera en collaboration avec la société albanaise de colposcopie.

Projet de formation à l’hôpital d’Elbasan comportant trois volets :
* Présence d’une sage-femme pendant trois mois pour l’organisation du service d’obstétrique, l’hygiène hospitalière et la prise en charge du nouveau-né en salle de naissance.
* Présence d’un gynécologue obstétricien pendant deux mois pour la chirurgie gynécologique par voie basse et le suivi des grossesses à risques.
* Présence d’un anesthésiste pendant un mois pour la formation à l’analgésie péridurale et à la rachianesthésie.

Les équipes seront hébergées par HSF qui se chargera de la logistique sur place. Une convention entre GSF et HSF est en cours d’élaboration.

Décembre 1999 : Formation en échographie à Elbasan

Objectif : Former un formateur en échographie pour les autres médecins de la maternité

Situation & contexte :
Malgré l’importante activité de la maternité d’Elbasan, il n’existe pas d’appareil d’échographie. Les praticiens restent donc souvent avec un diagnostic approximatif pour le suivi obstétrical. Les pathologies gynécologiques de la femme jeune (kyste, GEU) sont hospitalisées en observation pour surveillance. Seule une intervention chirurgicale permet d’avoir un diagnostic. Le seul accès à l’échographie pour les femmes qui en ont les moyens est de se diriger vers le secteur privé.
La première partie du projet a été la formation à l’échographie en France d’un jeune gynécologue obstétricien albanais francophile, Dr Arbel Paraloid, de la maternité d’Elbasan pendant quatre mois dans un CHU de Nîmes. Dés son retour en Albanie, a été installé un appareil d’échographie, Aloka 1400, en présence d’un médecin gynécologue expatrié pour l’encadrement pendant un mois.

Mission :
A la fin de deux semaines de formation, le Dr Arben Paralloi est capable de se repérer dans l’espace. Les plans de coupe sont parfaitement dégagés. L’examen morphologique a été limité aux coupes permettant le dépistage des pathologies les plus sévères. Diverses pathologies gynécologiques (kystes ovariens fonctionnels et organiques, myomes, môle hydatiforme, GEU) ont été rencontrées au cours de cette formation.

Avril 2000 : Formation en chirurgie gynécologique au niveau de la maternité de Durrës

Objectif : Formation à la Colposcopie, à la Chirurgie Vaginale et à la Coelioscopie

Situation & contexte :
A la suite du retour des kosovars vers leur pays d’origine, presque toutes les ONG ont quitté l’Albanie délaissant ainsi les soutiens aux médecins et aux populations albanaises. En Albanie, la fréquence élevée et la sévérité des cancers du col utérin ont conduit le Dr Prodani, médecin chef de la maternité de Durrës, à une demande de soutien de formation aux techniques de dépistage du cancer du col utérin et de traitements des formes précoces. Parallèlement, un appui pour la formation aux techniques nouvelles de chirurgie gynécologique a été demandé.

Mission :
La proposition consiste à organiser des formations théoriques et pratiques par des experts sur des périodes d’une semaine soit 3 sessions :
• Formation à la colposcopie et au dépistage du cancer du col utérin.
• Formation à la chirurgie par voie vaginale.
• Formation à la cœlioscopie.