Benin

Foyer culturel très riche, le Bénin demeure cependant un pays pauvrement doté en infrastructures médicales. L’action de GSF s’est développée en collaboration avec l’association « Vidome » qui mène des actions à Kokoro, l’un des villages administratifs de l’arrondissement de Challa-Ogoï.

Au cours d’une mission en 2004, les responsables locaux et les femmes du village leur font part de la nécessité d’améliorer les conditions d’accouchement. Ils lancent le projet de construction d’une maternité.

Population : 10,051 millions
Espérance de vie : 56 ans pour les hommes, 59 ans pour les femmes
Taux de natalité : 39,1 naissances pour 1.000 habitants
Pourcentage d’accouchements effectués avec personnel qualifié : 84%
Nombre de médecins : 0,6 médecins pour 10 000 habitants
Taux de mortalité maternelle : 350 décès pour 100 000 naissances
Taux de mortalité infantile : 68 décès pour 1.000 naissances normales

Chiffres OMS

Nos missions au Bénin

Octobre 2006 : Mission exploratoire à Kokoro en collaboration avec l’association « Vidome »

Objectifs
évaluer les besoins techniques de formation et la composition médicale de la future maternité

Août 2007 : Mission de formation à Kokoro

Objectifs réalisés
• sensibiliser les femmes aux risques de la grossesse et à l’importance de se faire suivre dans la nouvelle maternité,
• assister la mise en roue de la maison de naissance à Kokoro.,
• prendre des contacts localement pour l’établissement d’un plan de formation des matrone

Avril 2008 : Mission d’évaluation à Kokoro

Objectifs réalisés
• répondre à l’invitation des personnalités béninoises de participer aux cérémonies d’inauguration de la maternité en y représentant Gynécologie Sans Frontières,
• réévaluer les pratiques des matrones,
• effectuer un premier bilan de l’activité six mois après l’ouverture de la maternité (nombre d’accouchements et modalités, évènements indésirables, transferts, consultations, contraception, information, etc.),
• étudier ce qui peut être amélioré pour la sécurité des mères et des enfants en fonction des conditions locales.

Conclusions
• les différents partenaires du projet montrent beaucoup de bonne volonté pour maintenir la bonne gestion de la maternité
• réévaluer les pratiques des matrones,
• le nombre d’accouchement a progressé ainsi que le nombre de consultations prénatales et postnatales.
Informations complémentaires sur la mission et sur « Vidome » : http://www.vidome.com