Actions

GSF obéit à plusieurs principes :


• GSF s’interdit de faire de la substitution,
• GSF agit en accompagnant,
• GSF n’impose pas la gratuité totale des soins et la mise sous assistanat,
• GSF s’interdit toute intervention pouvant déséquilibrer la situation médico-économique.

Pour cela, Gynécologie Sans Frontières respecte les contraintes économiques et politiques du pays.

>> En savoir plus sur les engagements de GSF
>> En savoir plus sur le plan d’action de GSF

Engagements

GSF regroupe des gynécologues et des sages-femmes expérimentés :

• qui souhaitent mettre leurs compétences au service de la santé des femmes dans le monde,
• qui pensent que la femme est le pilier de la société dans les pays en voie de développement,
• qui n’acceptent pas les violences faites aux femmes,
• qui n’acceptent pas que chaque année, 350 000 femmes meurent en mettant un enfant au monde,
• qui n’acceptent pas que des femmes meurent de cancers gynécologiques que l’on aurait pu prévenir et guérir.

GSF rassemble de nombreux volontaires, gynécologues et sages-femmes, prêts à partir sur le terrain :

• pour pratiquer accouchements ou césariennes dans des situations de catastrophe,
• pour former des médecins, des sages-femmes,
• pour porter assistance, accompagnés de psychologues, aux femmes violées dans les zones de conflits
• pour s’investir aussi en France dans des actions de prévention, d’accompagnement et d’aide de toutes celles qui en ont besoin.

GSF est une association :

• qui intervient au Burundi, à Haïti, en Jordanie, à Madagascar etc.
• qui a reçu en 2000, l’Olympe d’Or de la solidarité pour les Femmes dans le Monde,
• qui met au service d’associations partenaires, l’expertise et les compétences de ses gynécologues et de ses sages-femmes,
• qui veut favoriser la promotion des actions réalisées en faveur des femmes dans le monde.

Stratégies d’intervention

Elles se feront en suscitant l’engagement volontaire et bénévole de professionnels de santé compétents en santé génésique ainsi que tout professionnels d’autres disciplines nécessaires à ses actions, tout en ‘assurant de l’appui des compétences indispensables à l’accomplissement de sa mission.

1. Types d’intervention :
– Actions d’urgence (vulnérabilité accrue en cas de crises, victimisation lors de catastrophes)
– Actions de développement à long terme : organisation, formation, éducation
– Actions de prévention des situations de carences ou d’exclusion.

2. Modes d’intervention :
L’aspect préventif se traduit par des actions :
– De formation
– D’information
– D’accompagnement
– De développement de nouveaux systèmes de soins périnataux primaires et secondaires.

L’aspect curatif comprend :
– La substitution dans l’urgence
– La formation dans un objectif de relais
– La préparation à la reconstruction, à la restructuration et à l’élaboration de nouvelles organisations et schémas de santé ( exemple : la santé périnatale ).

3. Le processus d’intervention
L’association GSF se conçoit comme un vivier de réflexion, d’alerte et de compétences au service de toute organisation ou action nécessaires à l’accomplissement de ses missions, la promotion du développement et de la santé de la femme prioritairement en partenariat local avec les femmes elles mêmes.
L’association GSF : intervient suite à une demande des autorités sanitaires, d’associations ou selon sa propre estimation qu’une aide se révèle nécessaire, sachant que toute solution proposée est en adéquation avec les besoins, tient compte du contexte socio-culturel et est réalisée avec l’approbation des autorités.

Evaluation et constitution d’une réponse spécifique Toute intervention est précédée d’une mission exploratoire pour évaluer la faisabilité d’un projet et pour constituer une réponse spécifique aux besoins constatés et éviter tout risque d’effets délétères sur le terrain.Mise en action et suivi d’un projet de développement L’appropriation d’un projet par les personnes impliquées (association, personnel médical, notamment dans le cadre d’une formation) est une condition incontournable de pérennité.

Tout projet comprend une évaluation a posteriori et un suivi dans le temps qui comprend des relations régulières avec les destinataires des actions réalisées ainsi qu’éventuellement des retours sur le terrain.