Madagascar

A la demande de la Mairie de Meylan (Banlieue Grenobloise) et de l’ONG Aide Médicale au Développement (AMD), qui ont construit une petite maternité à Foulepointe (Région d’Atsinanana), trois missions de formation en pathologie gynéco-obstétricale ont été réalisées en mars, novembre 2012 et avril 2013 par l’équipe Rhône-Alpes de GSF.

Vous pouvez consulter le rapport de mission en images de la mission Madagascar 2013 en cliquant sur :
Mission Madagascar – Tamatav 2013
ou Télécharger le diaporama


Population : 22,294 millions
Espérance de vie : 65 ans pour les hommes, 68 ans pour les femmes
Taux de natalité : 35 naissances pour 1.000 habitants
Pourcentage d’accouchements effectués sans personnel qualifié : 44%
Nombre de médecins : 1,6 médecins pour 100 000 habitants
Taux de mortalité maternelle : 240 décès pour 100 000 naissances
Taux de mortalité infantile : 43 décès pour 1.000 naissances normales

Chiffres OMS

Nos missions à Madagascar

PROJET 1 : Formation en Pathologie Gynéco-Obstétricale dans la région d’Atsinanana

A la demande de la Mairie de Meylan (Banlieue Grenobloise) et de l’ONG Aide Médicale au Développement (AMD), qui ont construit une petite maternité à Foulepointe (Région d’Atsinanana), trois missions de formation en pathologie gynéco-obstétricale ont été réalisées en mars, novembre 2012 et avril 2013 par l’équipe Rhône-Alpes de GSF.

En mars 2012, il s’agissait d’une formation théorique complète de 10 jours à l’ensemble des acteurs de santé de cette région, en un lieu unique (Foulepointe).

Deux thèmes principaux ont été traités :
• Prise en charge des principales pathologies obstétricales dans le but de réduire la mortalité maternelle en insistant sur les hémorragies, l’hypertension et la pré-éclampsie.
• Dépistage précoce du cancer du col utérin, deuxième cancer féminin à Madagascar, afin de diminuer la mortalité liée à ce cancer sur l’île.

En novembre 2012la formation a été itinérante dans 6 des 7 districts de la région d’Atsinanana afin de mettre en pratique les acquis théoriques enseignés en formation.

En avril 2013, la mission s’est attachée à donner des moyens matériels pour une prise en charge optimale des urgences obstétricales et afin d’anticiper les risques et leurs conséquences.

Perspectives 2013-2014

En obstétrique d’urgence : Poursuite de la formation du personnel à l’obstétrique d’urgence dans les centres de santé de la région Atsinanana

En novembre 2013, GSF a réalisé une mission d’évaluation des pratiques enseignées par les équipes de GSF lors des missions précédentes

PROJET 2 : Projet pilote de mise en place du dépistage et Traitement du cancer du col de l’utérus dans la région Atsinanana

Le cancer du col utérin est la deuxième cause de mort par cancer à Madagascar. L’objectif est de dépister et de soigner les femmes malgaches de la région d’Atsinanana potentiellement atteintes par ce cancer selon la méthode recommandée par OMS dans les pays en voie : » Sea and Treat».

Un seul dépistage du cancer du col dans la vie d’une femme réduit le risque de cancer invasif du col utérin de 60%. GSF a mis en place un plan d’action ainsi qu’un partenariat avec la Direction Régionale de la Santé Publique d’Atsinanana. Le plan d’action retenu prend la forme d’une Unité Mobile « See and Treat » consistant en l’utilisation d’un véhicule 4X4 pour sillonner la région d’Atsinanana qui comporte 6 districts accessibles.

L’action de GSF est prévue dans les centres de santé de base (CSB) de chaque district. Deux missions auront lieu par an pendant trois ans (2013-2016). L’équipe GSF visitera 3 CSB dans trois districts par mission. Au cours de ces 6 missions, l’équipe GSF accompagnée d’un médecin – responsable régional de la santé maternelle Malgache – apprendra aux personnels soignants locaux comment dépister le cancer du col utérin et traiter les patientes.

Les actions prévues sont les suivantes :

Sensibilisation de la population malgache de la région d’Atsinanana, au dépistage du cancer du col utérin. Deux agents locaux communautaires par centre de santé de base feront du porte-à-porte pendant la semaine qui précédera la venue de l’Unité Mobile afin de sensibiliser la population féminine à l’importance de se faire dépister.
Dépistage du cancer du col utérin auprès de 3000 femmes.
Traitement des lésions si nécessaire.
Formation du personnel soignant local dans chaque centre de santé de base visité afin que les 300.000 femmes de la région d’Atsinanana puissent à terme être toutes dépistées, voire traitées en cas de lésions.

La première mission s’est déroulée en novembre 2013. Une semaine avant le passage de l’unité mobile, deux agents communautaires par district ont fait du porte-à-porte pour sensibiliser les femmes à la nécessité de se faire dépister. De plus, des émissions radio et de télévision locales ont été diffusées pour appuyer l’action des agents communautaires. Trois centres de santé de base ont été visités et le personnel soignant local a été formé. Au total, l’équipe GSF a dépisté 259 femmes, soigné 124 femmes et 5 femmes ont été référées à l’hôpital de Tamatave.
Le matériel a été laissé sur place afin que les centres de santé de base puissent continuer à l’utiliser. D’ici à la prochaine mission, chaque CSB a pour objectif de comptabiliser et de conserver les coordonnées de toutes les patientes qui présentent un risque afin que l’équipe GSF puisse les examiner lors de la prochaine mission.
Il est prévu d’examiner à nouveau les 124 femmes qui ont été traitées d’ici à 1 an.