Moldavie

Population : 29,825 millions
Espérance de vie : 59 ans pour les hommes, 61 ans pour les femmes
Taux de natalité : 12,3 naissances pour 1.000 habitants
Pourcentage d’accouchements effectués avec personnel qualifié : 100%
Nombre de médecins : 36,4 médecins pour 10 000 habitants
Taux de mortalité maternelle : 41 décès pour 100 000 naissances
Taux de mortalité infantile : 14 décès pour 1.000 naissances normales

Chiffres OMS

Nos missions en Moldavie

Mission d’évaluation de la prise en charge des MST en Moldavie

Zone d’intervention

Chisinau capitale de la Moldavie

Date

Août 2001

Partenariat

Pharmaciens sans frontières (PSF-CI)

Situation & contexte

Pharmaciens Sans Frontières (PSF-CI) est en place en Moldavie dans le cadre d’un programme pédiatrique, en collaboration avec l’AFPA (Association Française de Pédiatre Ambulatoire) depuis plusieurs années. La Moldavie est le pays européen dont plus grand nombre de femmes partent se prostituer à l’étranger. L’OIM Moldavie qui lancé un important programme de rapatriement. PSF-CI étudie la possibilité de participer à la prise en charge médicale de ces femmes rapatriées par le dépistage des principales MST & SIDA, la mise à disposition des traitements des MST et la prévention des MST & SIDA. Pour cela PSF-CI demande à GSF son avis expert sur ce projet.

Mission

L’objectif de cette mission est d’évaluer la prise en charge existante, de proposer une action sur la population des femmes rapatriées dans un premier temps pour l’étendre à la population dans la région sud de la Moldavie en Gagauzie. L’évaluation consiste à visiter les structures médicales existantes (Dispensaires de Dermato Vénérologie, centre de réhabilitation de Constructorul, Centre National de Sida, Institut d’Oncologie de Chisinau) et les organisations internationales ou ONG s’occupant des femmes rapatriées (Organisation Internationale des Migrations, Salvati Scopii, Strada). Une évaluation des protocoles diagnostiques et thérapeutiques appliqués en Moldavie été réalisée par GSF. Les statistiques fournies par les différents interlocuteurs ne sont pas vérifiables. Il semble que la prévalence de la syphilis soit plus importante que dans les pays européens occidentaux. Le Sida est en phase de croissance mais la prévalence semble encore faible. La syphilis fait théoriquement l’objet d’un dépistage important, obligatoire, en particulier pour trouver un emploi, pour sortir ou rentrer du pays, lorsqu’on est étudiant etc.… Vu la quantité de Sérologies de Syphilis demandées et répertoriées dans les registres, on peut penser qu’il y a plus de certificats de sérologie syphilitique négative que de tests réellement réalisés.
Dans les protocoles existant de dépistage des MST en Moldavie nous retenons comme prioritaire les infections suivantes : Syphilis et Sida. Les autres MST telles que Gonorrhée, Chlamydiase, Mycoplasme, herpès, trichomonas peuvent être envisagées en deuxième ligne. Nous n’avons aucune notion sur la prévalence des Hépatites B et C.

Projet

Pour obtenir un dépistage de la syphilis efficace et de qualité nous proposons de remettre à niveau le laboratoire de sérologie de l’hôpital Républicain, par l’apport de matériel et de réactifs en quantité suffisante et la présence d’un biologiste et d’un technicien de laboratoire pendant deux périodes d’un mois. De plus GSF propose d’organiser une formation pour l’examen gynécologique, les prélèvements vaginaux, la qualité du dépistage du cancer du col par des frottis cervico vaginaux, la colposcopie et les traitements des principales infections gynécologiques MST et non MST. Cette formation pourrait être dispensée si il y a une demande de la part des Gynécologues Moldaves, ce qui ne s’est pas fait sentir durant la mission.