Appel aux dons
Santé et Solidarité

Les ravages de la COVID 19, c’est également une misère sociale accrue et une augmentation de tous les facteurs aggravant de vulnérabilité

Violences, Précarité, Isolement & Exil

Nous avons besoin de votre aide !

Adhérer et devenir membre de GSF

A la Une

Les points de suture ou les « poupées » Clitoris

Les points de suture ou les « poupées » Clitoris

22 octobre 2020

Une action au profit de Gynécologie Sans Frontières. Elle s’appelle Blandine P et nous présente les « points de suture » : des petites poupées représentant le clitoris qu’elle coud depuis plus d’une année. Un « grigri » vu de loin mais surtout un outil pédagogique à part entière. Un symbole fort de sens qui parle d’autonomie, d’intégrité physique, de pouvoir, de transmission, de plaisir, de libération, de mutilation, de douleur…

Formation Gynécologie Obstétrique Humanitaire Web …Gynécologie Sans Frontière l’a fait !

Formation Gynécologie Obstétrique Humanitaire Web …Gynécologie Sans Frontière l’a fait !

21 octobre 2020

D’une période particulièrement chamboulée dans la vie de chacun, dans la programmation des évènements, afin de se conformer aux mesures sanitaires et de distanciation, Gynécologie Sans Frontières s’est trouvée, une nouvelle fois après Brive en juin dernier, confrontée à devoir annuler la session de Formation Gynécologie Obstétrique Humanitaire programmée du 12 au 16 octobre à Strasbourg
Fortes d’une volonté de s’adapter aux éléments plutôt que de les subir, les équipes de GSF se sont mobilisées afin de proposer aux participants une session en visio-conférence depuis Nantes (siège social de GSF) où un certain nombre d’intervenants sont venus, en présentiel animer la semaine.

Le Monde de Gynécologie Sans Frontières : GSF a 25 ans !

Le Monde de Gynécologie Sans Frontières : GSF a 25 ans !

23 septembre 2020

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de notre 12ème édition « Le Monde de Gynécologie Sans Frontières», qui revêt une saveur particulière, son rédacteur en chef, le Dr Claude Rosenthal, venant de quitter la Présidence de GSF.
Retrouvez tout au long de ce numéro, la rétrospective des actions et missions GSF réalisées depuis 25 ans grâce à votre soutien. Un sujet d’actualité, l’impact de la crise sanitaire COVID-19 dans les pays du Sud et du Nord y est également développé ainsi qu’un grand dossier consacré au Togo. Consultable en ligne sur notre site, il vous sera adressé par courrier postal début octobre.

Bukavu – République Démocratique du Congo – Création d’un Diplôme Universitaire en chirurgie vaginale

Bukavu – République Démocratique du Congo – Création d’un Diplôme Universitaire en chirurgie vaginale

23 septembre 2020

Gynécologie Sans Frontières est très honorée de participer depuis janvier 2019 à la conception du premier Diplôme Universitaire en chirurgie vaginale mis en place par la faculté de médecine de l’Université Evangélique en Afrique (U.E.A.) et l’Hôpital Général de Référence de Panzi à Bukavu (RDC), dirigé par le Dr Denis Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018.

FGOH sessions 2020 annulées… les dates 2021

FGOH sessions 2020 annulées… les dates 2021

23 septembre 2020

D’une année particulière dans beaucoup de domaines, l’année 2020 le sera également puisque depuis sa création en 2007, ce sera la première fois que nous ne pourrons pas assurer une Formation Gynécologie Obstétrique Humanitaire.
Au regard de la situation nationale très préoccupante liée à la Covid 19, les autorités sanitaires ont placé, à ce jour, 55 départements en « zone rouge », nous conduisant, comme au printemps, à l’obligation d’annuler notre formation.
Gynécologie Sans Frontières vous proposera deux sessions en 2021, l’une en formule « immersion » à Brive la Gaillarde du 14 au 18 juin 2021 et l’autre en formule dite « classique » à Strasbourg du 18 au 22 octobre 2021.

Assemblée Générale annuelle : un nouveau Conseil d’Administration pour Gynécologie Sans Frontières

Assemblée Générale annuelle : un nouveau Conseil d’Administration pour Gynécologie Sans Frontières

23 septembre 2020

Le 18 septembre dernier, les adhérent-e-s de Gynécologie Sans Frontières se sont réuni-e-s à Nantes (44) en Assemblée Générale annuelle. L’association a également procédé au renouvellement partiel de son Conseil d’Administration, à l’élection de son nouveau Bureau et à la validation des comptes 2019. L’occasion de faire le point sur les nombreuses actions menées en 2019 ainsi que sur les perspectives 2020.

Amélie Gendrot – Étudiante sage-femme (37)

« Sage-femme », étymologiquement cela signifie « avoir le savoir des femmes », le savoir sur le fonctionnement du corps des femmes (dans la génitalité notamment), mais c’est aussi plus global, c’est la sagesse des femmes dans leur globalité. Être sage-femme c’est accompagner les femmes dans leur vie de femme dans sa globalité.

C’est ce que j’ai ressentie pendant ma mission de 4 semaines dans le Nord de la France. Cette mission, je l’ai faite dans le cadre de ma formation pour devenir sage-femme. Beaucoup me disent « mais t’as pas fait beaucoup de gynécologie pour un stage avec gynécologie sans frontière ». Au contraire, j’ai fait plus que ça, j’ai accompagné des femmes, j’ai écouté, j’ai considéré ces femmes venues d’ailleurs. (suite…)

Amélie Gendrot – Étudiante sage-femme (37)
Lisa Belaidi – ESF

Étudiante sage-femme en dernière année, j’ai été bénévole coordinatrice de refuge avec GSF dans le cadre de la mission Caminor 2 du 10 au 27 juillet 2019. Mon rôle dans cette mission était d’accompagner les réfugiées dans leur prise en charge médicale, sociale, ainsi que dans leurs démarches administratives. Au fil des jours, j’ai rencontré des femmes avec des histoires de vies forçant le respect, et ce fut un honneur pour moi d’avoir pu les aider grâce à GSF à mieux vivre leur quotidien. (suite…)

Lisa Belaidi – ESF
Laetitia Boyer – IDE (83)

Infirmière diplômée d’Etat, je me suis engagée auprès de GSf en 2012, grâce à mon mari, gynécologue-obstétricien.

Depuis 7 ans, 16 missions ou plus, essentiellement en Terre africaine. Un appel ? J’y suis née !

Les rencontres avec les équipes soignantes, avec les femmes et leur famille, les conditions de vie si éloignées des nôtres, la pauvreté, la maladie, ont déclenché comme une évidence que nous devions aller les aider en leur transmettant notre savoir, nos connaissances. (suite…)

Laetitia Boyer – IDE (83)