Termes de Références – Mission « H8 Nordistes » Camps du Nord Pas-de-Calais

Télécharger les Termes de Référence : Bénévoles H8 et J15 – Mission Camp France

Gynécologie Sans Frontières (GSF) est actuellement en mission dans les camps de réfugiés-migrants du Nord Pas-de-Calais depuis le 15 novembre et au moins jusqu’à mi-avril 2016.

Des binômes de SF/GO se relaient tous les 15 jours. Ces binômes « 15 jours » sont logés dans le « camp de base » de GSF, situé à Bourbourg et disposent d’une camionnette 9 places pour couvrir les 5 camps où se trouvent des femmes : Calais, Grande Synthe, Steenvoorde, Norrent Fontes, Angres.

Les binômes « 15 jours » assurent les objectifs de la mission : consultations de dépistage, repérage et de suivi des femmes, groupe de parole éducatif.

Le but n’étant pas de se substituer aux hôpitaux alentours (CH Calais, Polyclinique de Grande Synthe, CH Beuvry, Lens, etc..). Mais d’organiser les transferts des femmes des camps vers les services de gynéco-obstétrique alentours pour les actes médicaux (consultations de gynéco-obstétrique, échographies obstétricales, accouchements, chirurgie gynécologique, curetage, etc.).

Maintenant que cette mission est installée, qu’elle est opérationnelle nous pouvons faire appel aux bonnes volontés nordistes pour venir renforcer la mission.

Quelles sont les activités des « nordistes H8 » ?

– Arrivée à Bourbourg à 9H00-09H30 pour briefing avec l’équipe « 15 jours » en place (sudistes)

– GSF fournit au camp de base de Bourbourg : 12 rue de Dunkerque 59630 Bourbourg

  • une plaque magnétique adhésive pour la voiture à mettre sur la plage avant de la voiture et une chasuble « GSF » par personne.
  • Plaques et gilets doivent être rapportés au camp de base systématiquement le soir.
  • Le numéro de téléphone de GSF 06.46.11.55.75 pour les contacts avec l’équipe « 15 jours » en cas de soucis ou de demande d’aide pour un transfert urgent.

Lors du briefing du matin GSF indiquera les activités à faire et les lieux où doivent se rendre les binômes nordistes :

– Exemples :

  • passage en fin de matinée par « l’hébergement des femmes » au centre Jules Ferry du camp de Calais à 11 H.
  • Consultations, prises de contacts lors des Maraudes dans les camps de Calais, ou de Grande Synthe,
  • participation à des transferts vers les CH, rapporter les demandes des femmes pour organiser la prise en charge…
  • Retour à Bourbourg à 17H30 max pour débriefing +/- repas le soir au camp de base.
    • Rendre tous les chasubles et plaques GSF pour les équipes suivantes.

Attitude des bénévoles GSF « nordistes H8 » et « sur place J15 »

Durant votre mission il faudra avoir une attitude empathique, réservée, vis-à-vis des populations bénéficiaires bien sûr, mais aussi vis-à-vis des autres membres de GSF, des collègues des hôpitaux, des partenaires associatifs sur le terrain, etc.

Tout le monde est là pour aider, est plus ou moins en souffrance de vivre cette situation et chacun fait ce qu’il peut même si quelque fois c’est fait maladroitement.

On demande de ne pas prendre de photos. Des photos ont déjà été prises et transmises aux médias. On peut imaginer qu’il est pénible d’être pris en photo dans la misère en « mode safari ».

Vous ne serez présent qu’un temps relativement limité, et si les images que vous allez voir sont révoltantes ce n’est ni le lieu, ni le moment de « militer » ou de « faire la révolution ».

Merci de de ne pas dénigrer l’attitude des uns et des autres même dans vos conversations.

S’il vous semble que l’organisation n’est pas parfaite et nécessite des améliorations sachez que nous y travaillons d’arrachepied. Ce qui n’est pas encore fonctionnel, est en cours de réalisation. Cela prend du temps et beaucoup d’énergie. Nous sommes tout comme-vous des bénévoles. Plutôt qu’une critique négative qui peut mettre en péril la mission, nous sommes à votre écoute pour toute proposition positive.

Comparer aux autres grosses ONG qui salarient leurs volontaires (MSF, MdM, etc.), nous n’avons que très peu de moyens et très peu de financements. Toutefois nous sommes tous des professionnels spécialisés de la Santé des Femmes, c’est notre atout majeur. Nous entretenons de très bons rapports avec les autres ONG et Assos. Des phrases et des mots des autres assos peuvent être perçues comme blessantes. Merci de ne pas en prendre ombrage et de ne pas surenchérir.

En cas de tension de conflits, quelle que soit la cause c’est à vous de prendre sur vous et de nous faire remonter l’information. La situation peut se tendre très rapidement. Considérez-vous comme des « invités » et les autres assos comme nos « hôtes ».

Les relations avec les femmes doivent être empathiques. Il n’y a pas à juger une femme qui ne veut pas suivre vos conseils. Ne pas agir comme des experts ou des spécialistes en mode « laissez-moi faire mon boulot » ou « je pense ce qu’il y a de mieux pour vous »

Quelques femmes se sont senties malmenées par des bénévoles de GSF, c’est inadmissible.

En cas d’approche de la part de la Presse, merci de respecter les éléments de langage de GSF pour cette mission et au mieux d’adresser les journalistes à Richard Matis 06.26.82.26.08.

Pour les dons de matériel, nous avons des besoins que nous ferons connaitre dès que nécessaire.

Actuellement nous sommes en quête d’un cardiotocographe léger transportable sur batterie et d’un échographe portable. Pour les médicaments nous avons acheté l’essentiel. En fonction des stocks nous ferons savoir ce dont nous avons besoin. Pour les dons de vêtements nous ne pouvons les prendre en charge au titre de GSF. Nous en parler avant d’apporter des dons pour éviter le gâchis.

Compte tenu de ces éléments et des contraintes sur le terrain, il est nécessaire de venir en voiture et d’avoir de quoi manger le midi (sandwiches, boissons)

Il est fortement conseillé d’avoir un téléphone et un GPS ou un smartphone avec l’application « Waze » pour retrouver les camps. On conseille aussi de prévoir des habits chauds et imperméables et des chaussures adaptées pour la boue (bottes). Et bien entendu avoir ses papiers d’identité et son permis de conduire en cas de contrôle de police, respecter le code de la route. Les infractions relevées avec le véhicule GSF seront réattribuées au conducteur contrevenant (dépassement de vitesse, stationnement gênant etc…)

Cette mission ne bénéficie d’aucune subvention territoriale, elle ne s’effectue donc que sur fonds propres de GSF, émanant essentiellement de dons privés. GSF ne pourra donc pas prendre en charge votre transport ni votre nourriture. Si vous voulez aider cette mission vos dons monétaires sont les bienvenus. Ils sont remboursables sur vos impôts à 66%: quand vous donnez 100 euros à l’association vous ne payez que 34 euros.

D’avance merci. http://gynsf.org/faire-un-don/

En espérant vous voir nombreux pour aider ces femmes et enfants si injustement malmenés par leur destin.

Vous pouvez aussi suivre la mission :

http://gynsf.org/mission-camps-de-refugies-migrants-du-nord-pas-de-calais/

FaceBook:

https://www.facebook.com/Gyn%C3%A9cologie-Sans-Fronti%C3%A8res-282597332600/

 

Charte du bénévole GSF

Gynécologie sans frontières est une organisation non gouvernementale dont la finalité est d’aider la femme, partout dans le monde où son développement, sa dignité, sa santé sont négligés ou menacés ou niés.

Gynécologie sans frontières exerce ses missions en toute impartialité au nom d’une éthique médicale universelle et en totale indépendance de tout pouvoir.

Gynécologie sans frontières intervient dans tous les pays, avec l’accord des autorités gouvernementales, pour des situations de pathologies obstétricales ou gynécologiques où les infrastructures locales sont insatisfaisantes, insuffisantes ou inaccessibles.

En tant que volontaire pour une mission, conscient des valeurs humanitaires que je vais porter au nom de Gynécologie Sans Frontières, je m’engage à m’en montrer digne en tous lieux, à tout moment.

En outre je m’engage à ne pas diffuser témoignage, image, vidéo, sans avoir obtenu au préalable l’autorisation de GSF.

Les 10 commandements des membres de GSF :

  1. doivent venir en amis en partenaires pour partager leurs expériences professionnelles, leurs connaissances, sans préjuger d’une quelconque supériorité ;
  2. doivent avoir un comportement exemplaire, poli, et conciliant ;
  3. doivent être respectueux des personnes quels que soient : le genre, la religion, la classe sociale, le statut soignants, soignés ;
  4. doivent être conscients d’être ambassadeur de l’association, sans sentiment de supériorité, en tant qu’invité ;
  5. doivent respecter la dignité des femmes et hommes qu’ils rencontreront tout au long de leur mission ;
  6. doivent opérer avec tact et respect toutes activités d’évaluation et de formation, sans apparaître comme un expert, un évaluateur, un auditeur, un examinateur, un censeur ;
  7. doivent avoir à l’idée que tous les rapports humains doivent se faire à égalité ;
  8. doivent adapter leur langage à la compréhension de l’interlocuteur ;
  9. doivent écouter sans couper la parole pour apporter tout de suite une réponse ;
  10. doivent tout faire pour éviter le conflit quitte à s’excuser pour y mettre fin et rechercher la cause en soi.

Vous êtes invités, ce sont vos hôtes. Sans eux vous ne seriez pas là.

Date                                        Nom et prénom de l’expatrié(e)                         Signature de l’expatrié(e)