Notre dernière mission

Sensibilisation et formation des matrones-exciseuses à la surveillance et au suivi des grossesses

dans le but de leur faire diminuer (voire cesser) la pratique de l’excision

du 9 au 19 février 2019

Lors de la mission du Dr ROSENTHAL en 2017, puis du Dr HARLICOT en 2018, GSF a décidé de s’engager avec l’ACZA dans un projet de lutte contre l’excision dans la région du TONKPI à l’Ouest de la
Côte d’Ivoire, en participant à la sensibilisation et à la formation des matrones exciseuses à la surveillance de la grossesse, afin de leur faire diminuer la pratique de l’excision.

Une 1ère «maison des femmes» a été construite à KABAKOUMA, et GSF a participé à son financement (avec le conseil général de LOIRE ATLANTIQUE) pour, notamment, la mettre à niveau pour que l’accueil des femmes puisse se faire dans de bonnes conditions sanitaires (réalisation d’un puits avecpompe à eau et filtre, évacuation des eaux usées, four d’incinération des déchets organiques, points d’eau dans chaque pièce et «sanitaires» extérieurs…).

La mission effectuée par le Dr HARLICOT en 2018 avait cependant établi que la Côte d’Ivoire était engagée dans un combat de santé publique, à savoir: faire accoucher les femmes dans les centres de soin (donc avec une surveillance médicale) et lutter contre les accouchements à domicile …

Le projet initial de Martha DIOMANDE devait donc nécessairement évoluer vers une collaboration des matrones avec les sages-femmes des centres de santé (et accouchements / binôme SF/matrone), la maison des femmes devenant un lieu de rencontres où les matrones peuvent effectuer la surveillance des grossesses et où se perpétue l’éducation des jeunes par la formation et la transmission des connaissances des matrones, ce qui permet de maintenir l’initiation suivie par les fillettes après leur excision quand celle-ci avait lieu (respect des rites et coutumes et du statut de la matrone).

La mission pour laquelle je suis retenue consiste non seulement à former et sensibiliser les matrones mais aussi à découvrir et participer à 2 événements importants:

  • La présentation du projet de la maison des femmes du village de MANGOIN (en cours de construction)
  • La participation à la «fête des traditions» de KABAKOUMA

La Côte d'Ivoire

en chiffres

Population : 27,5 millions

Historique des missions

Mission 1 - Evaluation
février 2017
Mission 2
23 fev – 4 mars 2018
Mission 3
9 au 19 février 2019
Mission terminée/projet non réalisable dans les conditions de partenariat actuel

Les Missions antérieures

Mission 2

du 23 février au 4 mars 2018

Faire diminuer, voire disparaître les mutilations sexuelles par des méthodes traditionnelles :

  • Transférer l’activité d’exciseuse des Matrones vers celle d’accoucheuses traditionnelles pour leur permettre de garder leur rang social et leurs revenus.
  • Développer des formations de réparation d’excision dans la région de Man

Mission exploratoire

du 13 au 20 février 2017

Faire diminuer, voire disparaître les mutilations sexuelles par des méthodes traditionnelles : Transférer l’activité d’exciseuse des Matrones vers celle d’accoucheuses traditionnelles pour leur permettre de garder leur rang social et leurs revenus.

 

close

Recevez tous les mois notre Newsletter